FANDENE, deux jours de rencontres très enrichissantes ...

Publié le par le grain voyage

Bonjour à tous ...

Nous voilà arrivés à Mbour, une station très touristique au bord de la mer, à 70 kms environ au sud de Dakar, sur ce qu'on appelle la "petite cote". Pas forcément notre tasse de thé, mais ici il y a au moins un cyber café, qui rame certes, mais où on peut au moins vous contacter ...
D'abord, un grand merci pour vos commentaires ... continuez à nous booster ... et vous, charmantes et charmants lecteurs graineux, n'hésitez pas à prendre vos plumes ...

Alors voilà. Nous avons passé trois jours à Fandene, le village où Alassane et Monique ont leur petit coin, comme on vous l'a dit dans le précédent article.
Un lieu vraiment très beau qu'on décrira plus précisement quand on aura un ordi moins farfelu (les touches ne correspondent pas aux signes, tu parles d'un bazar). Tout d'abord, merci à Leopold, salarié par Alassane et Monique, chargé de la surveillance et des premières actions de maraichage sur le terrain. Il nous a accueilli comme des princes, avec son amie Madeleine qui nous a fait déguster quelques yassa poulet et thieboudien au capitaine ...

Alors rapidement, on a rencontré là bas deux personnes qui s'occupent du forage du village, Marcel, avec qui nous avons eu jeudi une grande discussion sur le village, ses activités, les associations ou ONG qui participent déjà à des actions sur le village, les associations d'habitants, hommes et femmes, et  tout ce qui concerne la vie du village. Et puis Ferdinand, qui est le technicien de la station de pompage. 

Le systeme est simple, mais fonctionne parfaitement : une pompe immergée au fond du puits de 37 m, un petit chateau d'eau de 50 m3, et un groupe électrogène, pour pallier aux disfonctionnements de l'alimentation électrique, apparemment assez rares... Le village a cinq mille habitants, et consomme environ 150 m3 par jour, ce qui représente donc 3 remplissages complets du chateau par jour environ (chaque remplissage met environ 1h30, et il est entierement commandé manuellement : quand l'eau s'arrete de couler des robinets c'est qu le chateau est vide, lorsuq'e le chateau est plein, il déborde !  cela veut dire que le personnel doit etre là et surveiller en permanence, 24/24.. Le M3 est facturé aux usagers 250 FCFA le m3 (je vais pas faire la conversion tous les jours, reportez vous a l'article précédent )

Un systeme qui risque de devenir insuffisant si les projets (dont celui d'Alassane) de maraichage se réalisent ...
Par ailleurs Ferdinand nous montre en passant son jardin potager perso : fruitiers et légumes se croisent dans une petite oasis ... c'est vrai qu'il a l'eau à proximité ... Mais ce n'est pas tout, Ferdinand est passionnné d'agriculture et a été formé deux ans dans un monastère, à Keur Moussa, à quelques encablures de Fandene, où l'on enseigne ... l'agriculture biologique  !.. Nous sommes cernés !.. et ce n'est pas tout !..

La suite, c'est Céline qui vous le raconte dans l'article suivant ....

Et avant de conclure, un ENORME MERCI à ALASSANE, sans qui rien de toutes ces rencontres n'aurait été possible !!!

Gilles

Publié dans Agroécologie

Commenter cet article